Vie quotidienne

Le Batch cooking, ses menus prêts pour la semaine

Après quelques semaines de pratique, je peux enfin vous donner mon avis sur le batch cooking, la méthode de préparation des menus de la semaine.

Maintenant que vous commencez à me connaitre, vous savez à quel point j’aime et j’ai besoin de m’organiserles listes, les objectifs, souvenez vous ! -. Avant la naissance de la Petite Tornade, je planifiais déjà les menus de la semaine à l’avance. Il y avait 2 avantages considérables à cette pratique : je savais exactement quoi acheter en courses et je gagnais un temps fou chaque soir !

Puis notre fille est née et, malgré la meilleure volonté du monde, je n’ai jamais réussi à reprendre cette bonne habitude de planification des menus. Nous avons donc passé cette dernière année à manger « ce qui nous passait sous la main », autrement dit : tout le temps la même chose.

En cette rentrée 2019, j’ai décidé que j’en avais assez et que je voulais tester cette méthode de préparation de menus dont j’entends parler depuis des années : le batch cooking !


Qu’est-ce que le batch cooking ?

Le batch cooking, préparer ses menus le week-end

Pour faire simple et court, le batch cooking est une méthode d’organisation qui permet de réaliser les menus de toute la semaine en quelques heures le week-end.

L’idée principale est de gagner du temps tout au long de la semaine qui est le plus souvent déjà bien remplie. Mais la méthode du bactch cooking a aussi pour but de limiter la consommation de produits industriels et de les remplacer par du frais, de saison et fait maison.

La pratique du batch cooking et la préparation des menus à l’avance permet également d’en finir avec l’éternelle et ô combien stressante question : « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » – ne me dites pas que vous ne vous l’êtes jamais posée, je ne vous croirais pas -.

Plus globalement, le but est d’alléger cette fichue charge mentale !


Les différentes façon d’approcher le batch cooking

Personne ne vous empêche de vous lancer seule dans cette aventure mais sachez que ça nécessite quand même un peu de préparation et de pratique.

C’est pourquoi, pour vous aider, il existe des livres vous proposant des menus et des astuces pour vous organiser. Dans cet article je vous parlerai de celui que j’ai acheté et dont je me suis servi pour mes sessions de batch cooking : En 2H je cuisine pour toute la semaine, de Caroline Pessin aux éditions Hachette.

Livre de batch cooking En 2H je cuisine pour toute la semaine entouré de légumes posés sur table
En 2H je cuisine pour toute la semaine


Comme l’indique son titre, ce livre vous propose de cuisiner 2H chaque week-end pour préparer les menus de votre semaine (du lundi au vendredi). Pour cela, l’auteure vous propose 4 menus par saison pour une famille de 4 personnes. Chaque menu comporte 7 recettes : 5 plats et 2 entrées pour les soirs où le plat est plus léger. Vous noterez qu’il n’y a pas de desserts proposés dans ce livre.

Pour chaque menu pour trouverez la liste des courses à faire (triées par catégories : épicerie, fruits/légumes, …), la liste des ustensiles dont vous aurez besoin, le déroulé des étapes de préparation et enfin le moyen de conservation de chacune d’elles. Les listes d’ingrédients sont illustrées par une double page représentant chaque aliment. A la fin des recettes, il y a les photos des différentes préparations, ce qui permet de comparer avec ce que l’on a fait.


Si vous ne voulez rien manquer de l’actualité du blog, inscrivez-vous pour rejoindre les joyeuses mamans !


Mon avis sur le batch cooking et ses menus

Un essai très positif

Comme je vous l’expliquais plus haut, cette méthode présente des avantages indéniables :

  • Un réel gain de temps chaque soir, ne plus avoir à se demander « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » ça change la vie. C’est également le moyen de consommer des produits de saison. J’ai toujours essayer de faire attention à ça mais là, en suivant les recettes du livre (organisées par saison), je suis sûre d’y parvenir. Si un aliment ne vous plait pas, vous pouvez tout à fait le supprimer ou le remplacer par un autre.
  • Le fait de débuter à l’aide d’un livre comme celui que je me suis procuré, permet de découvrir de nouvelles recettes et donc d’enrichir la liste de plats que j’avais l’habitude de préparer.
  • Je n’ai pas seulement gagné du temps au niveau de la cuisine mais au niveau du lavage et du rangement aussi. Le plus gros du travail se fait le dimanche.
  • Et je noterais enfin le fait que le gaspillage diminue considérablement. Je prends un exemple tout simple, lors d’une session j’ai utilisé l’eau de cuisson de mes brocolis pour cuire mes pâtes. C’est tout bête, mais je ne l’aurais probablement pas fait en cuisinant au jour le jour.

Beaucoup d’avantages qui peuvent facilement vous convaincre de vous lancer.


Bocaux de nourriture de batch cooking alignés
Le batch cooking, préparer ses menus pour la semaine


Oui mais …

Vous dire qu’il y a toujours un « mais » serait vous mentir un peu parce que pour moi, il y a plusieurs « mais ».

Votre séance de batch cooking doit forcément être proche du moment où vous avez fait les courses pour que les aliments soient le plus frais possible. Ça peut, par conséquent, vous obliger à changer le jour où vous faites les courses comme ça a été le cas pour nous. C’est donc une toute nouvelle organisation à mettre en place.

Si je compte le temps de préparation, le temps de cuisine et le temps de nettoyage/rangement à la fin, il m’a fallu en moyenne 3h30 et avec de l’aide. Le livre annonce que tout cela est faisable en 2h mais j’en suis assez loin. Il est possible qu’avec plus d’entrainement et d’expérience dans le batch cooking je parvienne à me rapprocher des 2h. Pour le moment, je sais que si j’ai l’intention de me lancer dans une session, il faut que je sois sûre d’avoir une demie-journée de disponible et honnêtement, quand vos proches vous proposent de vous voir le week-end, ils ont un peu de mal à comprendre un refus dû à « une séance de batch cooking ».

Lors de mes sessions de batchcooking, j’ai également ressenti un manque et de la frustration vis-à-vis de ma fille dont je n’ai pas pu m’occuper pendant ces 3h30 car il n’y a aucun temps mort et toujours une cuisson à surveiller !

Toujours en lien avec le temps consacré à cette activité, à la fin de la séance je suis épuisée. Fatiguée d’être restée debout si longtemps et de n’avoir eu aucune pause pendant tout ce temps. Je pense que si mes sessions avaient duré 2h, comme ce devrait être le cas, je ressentirais moins cette fatigue.

Je pensais que la fierté d’avoir cuisiné pour toute la semaine et d’être tranquille serait plus forte que le sentiment d’avoir « perdu » une partie de mon week-end mais malheureusement non … Bien entendu, chaque soir de la semaine je gagne du temps, je ne me pose plus de question pour savoir quoi préparer. Mais il reste malgré tout une préparation à faire chaque jour (qui prend entre 15 et 20 minutes) pendant laquelle je me dis que si j’avais simplement fait cuire des pâtes j’aurais mis autant de temps – réflexion de fainéante j’en conviens -.


Bilan

Je pense donc que je peux conclure en vous disant que le batch cooking est une méthode d’organisation qui permet de gagner du temps sur sa semaine mais que vous devez être prêtes à y accorder une partie de votre week-end. Ici, nous avons pris la décision (Papa Tornade a donné son avis aussi) de ne pas le faire chaque semaine mais uniquement lorsque nous sommes sûrs d’avoir du temps le week-end. Pour les autres semaines, je vais me remettre à élaborer mes menus à l’avance pour ne pas chercher chaque soir et pour continuer de faire des économies sur mes courses en ne m’éparpillant pas. Si vous souhaitez essayer, je vous conseille ce livre.


Et vous, vous avez déjà essayé le batch cooking ?

Allez-vous vous laisser tenter ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

Pas de commentaires