Trucs de maman

Pourquoi et comment faire un projet de naissance

Téléchargez gratuitement la Lettre au Père Noël et participez au calendrier de l'Avent 100% gagnant !

Adresse e-mail non valide

Encore très (trop) peu répandu, le projet de naissance me semble tout de même très important. Je l’ai découvert au troisième trimestre de ma grossesse, un peu par hasard. Après l’avoir rédigé, j’ai voulu faire un petit sondage auprès de mon entourage : PERSONNE n’en avait fait et seulement UNE de mes amies en avait entendu parler.

J’étais un peu surprise, surtout en pensant aux avantages que ce document représente alors j’ai décidé de vous en parler ici, sur le blog. Je vais donc vous expliquer ce que c’est, pourquoi on le fait et ce qu’on y met .


Tout savoir sur le projet de naissance


Le projet de naissance, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un projet. Il se présente sous la forme d’un document écrit que vous pouvez rédiger seule ou avec l’aide d’une sage-femme. Il va regrouper l’ensemble de vos souhaits pour votre accouchement.

En tant que future maman, on imagine toutes un peu notre accouchement à l’avance en se disant : Oh non je n’ai pas envie qu’il se passe ci ou encore J’aimerais bien qu’on me laisse faire ça pendant le travail. Ces choses que vous vous dites au sujet de votre future accouchement constituent déjà une forme de projet de naissance. Mais ce qui le rend réel et légitime, c’est de l’écrire. En effet, il aura besoin d’être lu et disponible même quand vous, vous ne le serez pas – contractions bonjour ! -.

Chaque femme et chaque grossesse étant différentes, le projet de naissance ne sera jamais le même. C’est pour cela qu’il ne peut pas y avoir un modèle « type ». Oh bien sûr vous en trouverez sur internet mais je vous conseille seulement de vous en inspirer (une chose à laquelle vous n’aviez pas pensé ou une tournure de phrase plus claire) mais ne faites pas un bête copier-coller parce que ça ne vous correspondra pas forcément. N’oubliez pas que c’est VOTRE accouchement !

Même sans un modèle « type », votre projet de naissance peut se présenter en plusieurs parties. Voici, par exemple, comment j’ai scindé le mien : Pendant le travail et l’accouchement, L’accueil du nouveau-né, Césarienne et enfin Le séjour à la maternité.

Ce plan est celui qui me/nous correspondait le mieux. Il pourrait certainement convenir à beaucoup d’autres femmes mais aussi ne pas du tout s’adapter à d’autres. Je vous liste les différents éléments indiqués dans chaque partie un peu plus bas.


Le projet de naissance, quand et comment je le fais ?

Je ne pense pas qu’il y ait de moment idéal au cours de la grossesse pour le faire, en revanche, dites vous que vos envies, vos attentes et même vos doutes risquent de changer pendant ces neuf mois. C’est pourquoi je pense qu’il est intéressant de revenir dessus plusieurs fois, pour vérifier que ce que vous avez écrit il y a deux mois est toujours en accord avec ce que vous pensez maintenant.

Quelque soit la situation, je pense qu’il est préférable d’avoir terminé de rédiger votre projet de naissance au moins un mois avant la date prévue de l’accouchement. Pourquoi si tôt ? Tout simplement parce qu’il se peut, même si je vous souhaite bien évidemment d’aller jusqu’au terme, que bébé soit un peu pressé de pointer le bout de son nez. Dans ce cas, mieux vaut que votre projet de naissance soit prêt et rangé dans le dossier pour la maternité !

Dans mon cas, j’ai commencé à le rédiger au début de mon troisième trimestre et l’ai complété pendant deux semaines avant de l’estimer terminé. J’ai ainsi pu le présenter en rendez-vous de suivi un mois avant mon accouchement.

J’ai rédigé mon projet de naissance seule avec l’aide de Papa Tornade parce que je n’étais pas suivie par une sage-femme ni inscrite aux cours de préparation à l’accouchement. C’est donc tout à fait faisable bien que pas très évident.

Si vous êtes suivie par une sage-femme au cours de votre grossesse ou bien si vous assistez à des cours de préparation à l’accouchement, n’hésitez pas à parler de votre envie de réaliser un projet de naissance ou bien de parler directement de ce que vous avez peut-être déjà écrit. C’est d’ailleurs en le rédigeant que des questions vous viendront.

Si vous êtes suivie par votre gynécologue ou même votre médecin traitant, je ne pense pas qu’ils puissent vous aider. Il y a certainement des exceptions mais dans mon cas, suivie par mon gynéco, il a ouvert de grands yeux ronds quand j’ai évoqué mon projet de naissance. Pour quoi faire ? Ça sert à rien ces trucs là ! … Alors qu’en réalité si, c’est vraiment très utile. Donc si vous êtes confrontée à ce genre de situation et que vous avez vraiment des questions ou même que vous ne vous sentez pas de rédiger votre projet de naissance seule (c’est tout à fait normal !) je vous conseille de vous orienter vers une sage-femme.


Je mets quoi dans mon projet de naissance ?


Concrètement, vous allez pouvoir y indiquer tout ce que vous souhaitez ou au contraire ce que vous voulez éviter avant, pendant et après votre accouchement. Voici quelques éléments qui se trouvaient dans les différentes partie de mon projet de naissance.

Zoom sur le ventre d'une femme enceinte
L’accouchement est un moment unique


Avant et pendant l’accouchement

Dans cette partie, vous allez pouvoir indiquer des souhaits qui vous concernent directement vous comme par exemple :

  • J’aimerais pouvoir bouger et boire si j’en ressens le besoin
  • Je souhaite que la poche des eaux ne soit pas rompue manuellement
  • S’il n’y a pas de risques pour la santé du bébé, j’aimerais éviter l’utilisation d’instruments
  • ETC …

L’idée est d’écrire ce que vous ressentez avant de vous retrouver dans le « jus », incapable d’exprimer clairement – et calmement – ce que vous souhaitez.


L’accueil du nouveau-né

C’est ici que vous allez parler de vos envies quant à l’accueil de votre enfant. Il est important de préciser que ce que vous allez écrire n’est valable que si la santé du bébé le permet :

  • Je désire garder le bébé sur moi autant que je le souhaite, notamment pour la tétée de bienvenue
  • Sauf en cas de nécessité, nous (eh oui, n’oublions pas le papa !) souhaiterions qu’il ne soit pas aspiré
  • ETC …

C’est l’occasion d’indiquer à l’équipe médicale qui se chargera de vous, la manière dont vous voulez rencontrer votre bébé. Rappelez vous qu’après l’effort fourni pour accoucher – sauf pour les veinardes chez qui ça va très vite – vous n’aurez peut-être pas la force ni l’envie d’expliquer ce que vous voulez.


Césarienne

En théorie, mon accouchement était prévu par voie basse mais je suis du genre pessimiste et prévoyante – ça y est j’ai balancé l’info, je ne suis pas parfaite … -. Je préférais donc inclure une partie concernant la césarienne. J’ai, bien entendu, précisé que ça ne s’appliquait que si la césarienne était inévitable :

  • Je souhaite rester consciente et accompagnée du papa
  • Le papa se chargera du peau à peau
  • Je désire que la mise au sein soit faite le plus rapidement possible
  • ETC …


Séjour à la maternité

N’hésitez pas, dans cette partie, à indiquer les demandes complémentaires que vous pourriez avoir. Pour moi c’était assez succin :

  • Si j’ai des soucis pour la mise en place de l’allaitement, je suis ouverte à tout conseil permettant un bon démarrage.

Voilà, je n’avais pas grand chose à mettre dans cette catégorie mais si vous avez des souhaits particuliers concernant votre séjour c’est l’occasion !


J’en ai donc fini avec la rédaction du projet de naissance mais je voudrais terminer par quelques petites précisions.

Gardez toujours à l’esprit que ce que vous aurez écrit dans votre projet de naissance reste une espèce de guide pour le personnel médical qui s’occupera de vous. En aucun cas il ne s’agit d’un plan à suivre à la lettre.

Lorsque j’ai présenté le mien (lors du dernier rendez-vous pré-accouchement, en salle de pré-travail puis en salle de travail) le personnel médical m’a toujours dit, point par point, les risques possibles et en quoi ils ne pourraient respecter mes souhaits dans ces conditions. Ainsi, j’étais prévenue qu’une césarienne d’urgence pourrait être prévue, que ma fille soit éloignée de moi pour des soins, etc.

J’espère que cet article pourra aider de futures mamans et si votre grossesse est en cours, n’hésitez pas à aller lire mon article sur LA liste pour la valise de maternité ainsi que mon guide pour choisir entre allaitement et biberon !


Aviez-vous rédigé un projet de naissance pour votre accouchement ?

Le recommanderiez-vous à de futures mamans ?

You Might Also Like

4 Commentaires

  • Lauranne
    26 juin 2019 à 21 h 51 min

    Ce n’est malheureusement pas assez connu et pourtant je trouve l’idée tellement bonne. Ça ne permettrait peut-être pas d’éviter toutes les violences médicales mais certaines femmes pourraient ainsi se réapproprier leur accouchement. En espérant que cette article puisse aider 🙂
    Merci à toi pour ton message !

  • MonDouxBonheur
    26 juin 2019 à 15 h 29 min

    J’en ai pas fait moi… Malheureusement je ne connaissais pas ce principe. Ma sage femme et la mat non plus apparemment, bien dommage !

  • Lauranne
    7 juin 2019 à 20 h 05 min

    Merci pour ton message Charlotte !
    Cet article me tenait particulièrement à cœur ^^

  • Charlotte - Enfance Joyeuse
    7 juin 2019 à 18 h 50 min

    Super article, très complet ! Merci pour toutes ces infos !